Publié par : geraldinesyj | 23 mai 2010

Les jeunes agriculteurs triomphent sur les Champs !


Après la « grande moisson » de 1990, qui avait vu la célèbre avenue parisienne transformée en champ de céréales, les jeunes agriculteurs renouvellent l’exploit en installant en une nuit entre l’Arc de Triomphe et le rond-point des Champs-Elysées un spectaculaire « plateau végétal et animal » de trois hectares  représentant la diversité des productions agricoles et forestières cultivées en France. 

Cette vaste opération de sensibilisation des citadins, baptisée « Nature capitale » a été organisée par le syndicat des Jeunes Agriculteurs, qui compte 55.000 adhérents. L’événement, devrait être inauguré en début d’après-midi par le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire.

Deux millions de personnes sont attendus pour déambuler jusqu’à lundi soir entre bananiers, colza, vigne, blé, moutarde, féveroles, ananas, lavande, cerisiers… en tout plus d’une centaine d’espèces végétales, disposées dans 8.000 parcelles de terre, de 300 kg chacune. Une transhumance de brebis cloturera la manifestation.

Au rond-point des Champs-Elysées  trône une pyramide de 7 m de haut de légumes et fruits qui sera remis aux Restos du coeur à la fin de la manifestation.

Un défi dans l’union

«Chauffeurs de camions, une centaine de caristes, 600 jeunes agriculteurs, 150 forestiers, une centaine d’intermittents du spectacle  ont été mobilisés: ces hommes n’ont pas l’habitude de travailler ensemble mais là tout le monde le fait avec le sourire», s’enthousiasmait dans la nuit Gad Weil, créateur d’art de rue ayant supervisé l’opération, saluant cette «cordialité», ce «lien social» qui portent des agriculteurs «dont le métier est si difficile».

«Valoriser notre métier»

Installer sur les Champs ces cultures de France grandeur nature va permettre d’attirer l’attention des citadins sur l’importance de l’agriculture confrontée en cette année 2010 à des défis majeurs, dont la baisse des revenus.

« Il s’agit de rétablir un lien avec le citoyen sur ce qu’est notre métier et sur ce que celui-ci veut vraiment« , a déclaré à Reuters William Villeneuve, président des Jeunes Agriculteurs (JA). « Est-ce qu’il veut les produits les moins chers du monde ou est ce qu’il veut des produits qui rémunèrent les producteurs ? », a-t-il demandé.

Pour William Villeneuve, les bénévoles, tous adhérents à son syndicat, sont «très motivés, très heureux»: «Faire ce qu’ils font là, placer une parcelle de blé ou de colza sur les Champs-Elysées, c’est inoubliable dans la vie d’un agriculteur.» «Et puis on n’est pas là pour pleurer sur notre sort, on est là pour valoriser notre métier» et faire réfléchir les Français à «ce qu’ils ont dans leur assiette pour qu’ils deviennent des consommateurs-acteurs». Selon Jeunes Agriculteurs, 24 m2 de terres agricoles disparaissent en France chaque seconde.

Les Jeunes Agriculteurs avaient déjà organisé en décembre une manifestation devant l’Elysée durant laquelle ils avaient répandu de la paille sur la chaussée, accusant Nicolas Sarkozy de « mépriser l’agriculture« . Le mois dernier, plus de 10.000 céréaliers, certains juchés sur quelque 1.500 tracteurs, avaient envahi les grands axes parisiens pour manifester leur angoisse devant la chute de leurs revenus

En 2009, le revenu annuel moyen des agriculteurs s’est établi à 14.600 euros, en chute de 34% par rapport à 2008, année déjà marquée par un fort recul de 20%, selon les comptes publiés par le gouvernement. Pour autant, ce revenu moyen marque de très fortes disparités au sein de la profession, composée de métiers et de situations très divers

Lundi, la grande distribution française s’est engagée à modérer ses marges sur les fruits et légumes aux termes d’un dispositif voulu par Nicolas Sarkozy pour éviter les crises à répétition dans le secteur.Les négociations pour l’avenir de la Politique agricole commune (Pac) après 2013 commenceront cette année et la France entend bien défendre la nécessité d’une meilleure régulation des cours pour éviter des mouvements erratiques. Pour parer au plus pressé, le gouvernement a lancé un plan de soutien de 1,8 milliard de prêts et 650 milions d’aides. Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, entend aussi s’attaquer aux problèmes structurels. Le Sénat examine ainsi actuellement la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche.  Objectif: « assurer des revenus plus « stables » aux « paysans » »

Peut etre même rémunérer ces authentiques créateurs de valeur à hauteur de ce qu’ils apportent réellement à la société d’aujourd’hui…  la subsistance!

Bravo à vous, le SJBM vous soutient à 200% et se prend à rêver qu’un jour, une union de la jeune génération puisse se faire autour de ces valeurs communes.

Plus que jamais, il semble qu’une union intra générationnelle soit capitale pour pallier la rigueur instaurée par notre société à l’encontre de sa jeune génération…

Jeunes biologistes de tout horizon, unissons nous!

Zoom sur JA

Fondé en 1957, Jeunes Agriculteurs est le seul syndicat professionnel composé exclusivement de jeunes agriculteurs âgés de moins de 35 ans (50 000 adhérents répartis en structures de réflexion et de décision décentralisées). Animé par un esprit de solidarité et de convivialité, JA a pour objectifs de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et de favoriser l’accès au métier d’agriculteur afin d’assurer le renouvellement des générations en agriculture.

Ici le Lipdub des Jeunes Agriculteurs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :