Publié par : Thomas Nenninger | 21 janvier 2010

Publicité sur le médicament: bonnet d’âne pour Leclerc


2 boîtes de monuril achetées, un paracétamol offert!

Soldes sur la vicodine!

Destockage complet du rayon antibiotique!

Nous ne verrons pas se réaliser ce rêve de publicitaires.

Le groupe d’hypermarchés Leclerc a été aujourd’hui condamné à : « cesser toute communication publicitaire faisant la promotion de ses produits, de son activité, en utilisant une référence au prix des médicaments distribués en pharmacies ».

Et oui, certains l’avaient peut être oublié, mais c’est de molécules ayant une incidence directe sur l’état de santé des patients qu’il s’agit, sur leur sécurité, et ceux-ci ne peuvent être régis par les mêmes lois marketing que les oranges, les poires ou les baquets de lessive.

Une promotion ne peut remplacer le colloque singulier du patient avec son praticien de santé, et le conseil thérapeutique dispensé par le pharmacien d’officine.

La plainte ayant donné lieu à cette condamnation était portée par les groupements de pharmaciens Direct Labo et Univers Pharmacie.

Verra-t-on dans un Avenir proche venir une procédure vengeresse et orientée de la part de l’union européenne visant à autoriser la publicité pour les médicaments? Nous n’en serions pas surpris;)

C’est ça l’entrée des capitaux financiers dans le monde de la santé…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :